Menu

Île Maurice : les raisons d’investir dans l’immobilier

Grâce à sa position géographique, l’Île Maurice devient une place financière importante, un centre d’affaires en plein essor. L’investissement immobilier enregistre une nette progression. S’y ajoutent des procédures fiscales incitatives et tout un ensemble de dispositions structurelles telles que des banques locales fortes et un dense réseau de banques internationales. Bref, l’île procure un environnement favorable aux investisseurs.

Stabilité sociale et politique

L’Île Maurice est l’un des rares pays africains à garantir un contexte politique favorable depuis son indépendance en 1968. Pour dire vrai, il s’agit d’un État démocratique qui accorde une place de choix à l’économie de marché.

Émergence des secteurs économiques

On ne cessera jamais de le rappeler, la croissance économique en Île Maurice a considérablement augmenté grâce à l’élargissement de son système bancaire. On dénombre un peu plus de 20 banques dans tout le pays. À cela s’ajoutent la bourse des valeurs et les assurances. Ces dernières se développent considérablement à Maurice. De plus, la domiciliation des sociétés off-shore a été renforcée avec la mise en place des conventions fiscales.

Fiscalité incitative

En fait, le régime fiscal Mauricien est léger si l’on s’en tient aux différents taux d’imposition applicables sur les revenus personnels et sur les bénéfices des sociétés. Vous constaterez même qu’il n’y a point d’imposition sur les dividendes et les plus-values.

Réglementation de l’investissement immobilier

Dans un premier temps, il faut noter que tous les documents et contrats relatifs à l’investissement immobilier sont signés par devant notaire. Les dépôts de garantie sont directement enregistrés sur les comptes séquestres de chaque banque. Idem pour la souscription des garanties d’achèvement qui sont assurées par les promoteurs auprès des établissements bancaires locaux. Par ailleurs, les étrangers peuvent acquérir un immeuble dans l’île Maurice sous deux sortes de régimes à savoir le RES (Real Estate Scheme) et l’IRS (Integrated Resort Scheme).